MENU

Qualité de l'Air

La pollution de l'air entraîne la mort de 5,5 millions de personnes par an et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé les échappements diesel dans la catégorie des agents cancérigènes, qui sont plus particulièrement associés au cancer du poumon.

 
Particules
Les particules affectent la santé de plus de personnes que tout autre agent polluant présent dans l'air et provoquent des lésions au niveau du cœur et des poumons. Les particules ultrafines (moins de 10 microns) sont les plus nocives et peuvent pénétrer au fond des poumons. Ces particules ultrafines provoquenParticulate-Number.jpgt des lésions même lorsque les concentrations sont faibles et c'est pour cela que l'Organisation MondialParticulate Mattere de la Santé (OMS) recommande une concentration ne dépassant pas 10 μg/m3. Cette exposition aux particules est en général plus importante dans les villes en développement rapide.
Pour contrôler plus facilement ces particules ultrafines, on fait appel à des mesures basées sur la masse (PM) ou sur leur nombre (PN).


Oxydes d'azote
Ces oxydes s'attaquent aux écosystèmes par acidification et eutrophisation. Sur le plan de la santé, l'élément le plus dangereux de ces oxydes d'azote, c'est le dioxyde d'azote (NO2), car il provoque l'inflammation des voies respiratoires, aggrave les pathologies respiratoire et risque même de nuire aux fonctions pulmonaires chez l'enfant.Nitrogen Dioxide
C'est pour toutes ces raisons que l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande des concentrations ne dépassant pas 40 μg/m3.